1ère Foire mondiale de la femme nomade, un apport de taille à l’autonomisation des femmes../Photos



Cheikh Aidara - L'ancien Palais des Congrès de Nouakchott a abrité jeudi 30 juin 2022 le lancement de la 1ère Foire mondiale pour la valorisation des produits locaux de la femme nomade. Une opportunité de booster l’autonomisation des femmes, selon M. Cheikh Fall, Représentant par intérim du Système des Nations Unies, Représentant résident du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).
La Présidente du Réseau mondial agro-pastoral de la femme nomade, Mme Sidhe Mint Yenge Ould Khyarhoum a lancé jeudi 30 juin 2022 la 1ère Foire mondiale pour la valorisation des produits locaux de la femme nomade. C’était en présence du Conseiller du Ministre de l’Elevage, du Représentant résident de l’UNFPA, Représentant par intérim du Système des Nations Unies en Mauritanie et du maire adjoint de la commune de Tevragh-Zeina, ainsi que plusieurs femmes membres du réseau venues de toutes les régions du pays. Des invitées venues du Sahel devaient participer à l’évènement, mais l’alerte lancée par le Ministère de la Santé face à la vague actuelle du Covid-19 en Mauritanie, les en a dissuadés.

La première journée a été marquée par un échange d’allocutions, suivi de la présentation du réseau mondial de la femme nomade, ses objectifs, missions, fonctionnement et réalisations.

Le lancement de cette première édition a été marquée par le mot prononcé par M. Cheikh Fall de l’UNPFA qui a promis l’engagement du Système des Nations Unies à accompagner la dynamique impulsée par le Réseau mondial agropastoral de la femme nomade.

Mme Sidhe Yenge a pour sa part, souligné que le réseau œuvre pour le développement de l’agropastoralisme et qu’il a été créé à Bamako en janvier 2020, lors du séminaire du Collège Sahélien de Sécurité sur le Pastoralisme, Paix et Sécurité. L’objectif du réseau est selon elle de lutter contre la pauvreté en milieu nomade en contribuant à l’amélioration des conditions de vie des femmes, jeunes et enfants, à travers l’accès au financement pour la production locale.

Le Conseiller du ministre de l’Elevage a salué l’initiative lancée par le réseau, soulignant qu’il s’imbrique parfaitement dans le programme du gouvernement et de son département tendant à booster l’autonomisation de la femme, en particulier celles vivant dans le milieu rural et nomade.

Quant au maire adjoint de Tevragh-Zeina, il a félicité le réseau des femmes nomades pour leur dynamisme, tout en leur souhaitant la bienvenue dans sa commune.

Les activités de la foire vont se poursuivre les 1er et 2 juillet 2022 à l’hôtel Halima où l’exposition de produits locaux de la femme nomade va être lancée. Après le vernissage de l’exposition en présence des officiels, deux panels sont au programme, une communication introductive sur la femme nomade et l’agropastoralisme durable, l’expérience du G5 Sahel, et une autre communication sur les perspectives d’éducation des enfants agropasteurs nomades, un défi pour les pays du Sahel dans le contexte des changements climatiques. Trois panels sont prévus pour le dernier jour, suivi de la synthèse des travaux et la clôture.

Cheikh Aïdara



Credits photos: La maison de l'image 




















يتم التشغيل بواسطة Blogger.