Interview exclusive du capitaine de l'équipe mauritanienne de pêche sportive



Magazine Shoof Afrika / Bruxelles- Ce Championnat 
du monde de pêche sportive, qui en est à sa quatrième journée, se déroule à Mimizan Nord, Mimizan Sud, à la Plage de Lespecier, en France.

Neuf pays s'affrontent pour engranger le maximum de points, occuper la plus haute place du podium et se frayer une position prépondérante au palmarès mondial d'une compétition, qui exige expérience, compétence, dextérité, intuition et de la chance.

Et c'est là que le rôle de l'entraîneur ou du capitaine se révèle d'une importance capitale. A travers notre suivi des matches de ce tournoi, compte tenu de la participation de la première équipe arabo-africaine, en l'occurrence celle de la République Islamique de Mauritanie, nous avons réalisé une interview exclusive et spéciale avec le Capitaine Abderrahmane Ould Lahouel, sur leur participation, et leur harmonie avec des équipes fortes, hyper entraînées et bien équipées, ainsi que sur l'évaluation de cette quatrième journée.

Abderrahmane Ould Lahouel répond : "C'est bien. Avant de répondre, permettez-moi d'évoquer des points importants. D'abord, nous participons pour la deuxième fois au Championnat du monde après la première participation de la délégation mauritanienne qui date de 1984, ce qui n'est pas une courte période.

Nous nous efforçons de reprendre le train des compétitions internationales pour redorer le blason du pays. C'est un sport que les mauritaniens aiment et dans lequel ils excellent. Nous participons aujourd'hui avec un moral élevé aux côtés d'équipes européennes et africaines d'envergure.

Notre position est honorable et nous sommes aux premières lignes dans la compétition. Je voudrais souligner un point important et qui pourrait être d'une importance primordiale dans ce tournoi. Tous les pays participants disposent de quatre équipes en plus de l'entraîneur. Nous ne sommes qu'une seule équipe qui affronte tous les pays concurrents.

Cependant, nous sommes positionnés toujours au milieu du classement et sommes déterminés à obtenir des résultats. Tel est le secret de notre constance dans ce championnat du monde.

Concernant le traitement à notre égard, tous les participants nous vouent respect et considération. Cela nous remonte le moral. Nous pourrions réaliser la surprise et, pourquoi pas, revenir avec une médaille.

En conclusion, je voudrais remercier tous ceux qui soutiennent l'équipe mauritanienne de l'intérieur et de l'extérieur du pays, notamment la presse. C'est une source de fierté pour nous personnellement, comme pour la République islamique de Mauritanie.

La ville de Mimizan est une ville d'une grande beauté. Ses habitants sont merveilleux et la nature y est captivante. Cela nous encourage tous les concurrents à créer une ambiance sportive enrichie par l'esprit sportif."


Magazine Shoof Afrika / Bruxelles, Driss Ben Brahim - Dakar, Mohamed Yahya Ould Abdel Wedoud- Shoof Afrika
يتم التشغيل بواسطة Blogger.