ASPOM et Mauritanie D’abord exposent : « Valoriser l’économie locale par l’autonomisation de la femme et le talent des jeunes »


A l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la femme, l’ONG ASPOM et l’initiative Mauritanie D’Abord, présidées toutes les deux par Mme Siyda Mint Yengé Ould Khyarhoum, ont organisé jeudi 10 mars 2022 à l’Hôtel Halima de Nouakchott, une foire d’exposition avec la présence de délégations féminines venues des 15 régions de la Mauritanie et en l’absence de tout officiel.

Malgré les invitations lancées aux différentes autorités, en particulier le Ministère du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme et l’Office National du Tourisme, aucun officiel n’a honoré de sa présence la Foire organisée par ASPOM et Mauritanie D’Abord à l’occasion de la Journée Internationale de la Femme, alors même qu’elle était dédiée au tourisme, à l’artisanat et aux produits locaux.

Malgré tout, la fête fut belle et riche par la diversité des participants, venues de toutes les régions de la Mauritanie et par la variété et la richesse des produits exposés.

De cette absence, la présidente d’ASPOM et de Mauritanie D’Abord, Mme Siyda Mint Yengé, qui dirige cette organisation de la société civile et ce mouvement citoyen présents sur l’ensemble du territoire, n’a nulle part fait mention de ce boycott non déclaré. Digne comme à son habitude, cette rebelle contre l’ordre établi est passée outre au cours de l’ambiance folklorique qui a animé la foire et au cours du discours qu’elle a prononcé à l’ouverture de la cérémonie.

 Le développement de l’économie locale permettra de mettre en valeur nos produits locaux et de dévoiler les talents cachés de notre jeunesse » a déclaré Mme Sidhe à l’entame de son discours. Selon elle, cette foire est une occasion d’offrir aux opérateurs économiques l’opportunité d’exposer leur savoir-faire et de mettre en exergue le génie créateur de nos populations dans toute leur diversité.

« Cette foire permettra surtout de développer les échanges et les expériences entre les participants, de susciter des partenariats mutuellement avantageux entre les experts et les opérateurs nationaux et ceux de la diaspora » a-t-elle souligné.

Hormis l’exposition des produits qui a eu lieu sous la gigantesque tente de l’hôtel Halima de Nouakchott, des formations sont prévues parallèlement sur deux jours ainsi qu’un diner-débat, pour cultiver entre les exposants l’esprit de convivialité, comme l’a expressément déclaré Mme Siyda Mint Yengé.

Les quinze représentantes des coopératives et associations venues des deux Hodhs, de l’Assaba, du Guidimagha, du Brakna, du Gorgol, de Dakhlet-Nouadhibou, d’Atar, Akjoujt, Tiris-Zemmour et Trarza en plus des trois régions de Nouakchott ont chacune prononcé un mot à l’occasion de cette foire commémorative de la journée de la femme.


Attigh, le partenaire incontournable


Installé au Canada depuis plusieurs années où il a ouvert un restaurant où l’art culinaire et l’artisanat mauritanien dominent, Attigh est l’un des partenaires les plus fidèles de ASPOM et de Mauritanie D’Abord. Il a appuyé les deux organisations dans la formation des jeunes et des femmes dans le domaine touristique dans 5 régions du pays.

TEMOIGNAGES

Verida Habib, Mamghar
(Dakhlet-Nouadhibou)
« Je suis venue avec une délégation de plusieurs femmes du village de Mamghar, participer à cette foire pour exposer nos produits de mer, mais aussi partager notre savoir-faire dans le domaine de la transformation du poisson et de ses dérivés, y compris ses aspects curatifs. Parmi nous, certaines sont dans la vente de produits artisanaux, celle des voiles, des boissons locales et de nos mets, étant entendu que chaque Wilaya a son art culinaire. Nous, notre spécialité que raffolent d’ailleurs les touristes, c’est le poisson que nous faisons séché salé ou grillé, avec les huiles de poisson. Nous sommes très heureuses de cette foire et nous remercions ASPOM et Mauritanie D’abord, notamment notre présidente Sidhe, pour cette initiative ».


Diary

Originaire du Brakna, mais résidante à Nouakchott, Diary Ndiaye  est couturière. Elle habille aussi bien les femmes, les enfants que les hommes.


« Je suis venue participer à cette foire organisée par ASPOM et Mauritanie D’Abord que préside Mme Sidhe Mint Yenge. Nous sommes là pour célébrer la journée de la femme. Je suis fière de toutes ces femmes battantes qui sont venues de partout prendre part à cette manifestation. Elles sont venues démontrer que s’il y a des femmes qui dorment ou qui sont encore sous dépendance, il y a des femmes-debout, actives, qui se battent tous les jours pour démontrer que là où se trouve un homme qui travaille, une femme peut aussi y être. En tant que socle de la famille, la femme a en effet des responsabilités vis-à-vis de son foyer, de ses enfants, de ses parents et doit travailler pour assurer son autonomie ».


ONG ASPOM ET MAURITANIE D’ABORD


L’ONG ASPOM est l’une des premières organisations de la société civile mauritanienne. Elle a été créée en 1991 au lendemain de l’ouverture démocratique. D’abord consacrée au sport en milieu jeune, elle fut la première organisation à créer une école de football pour les enfants de moins de 15 ans. Elle a reçu à cette occasion la visite de l’ancien patron de la FIFA, Seppe Blatter lors de son passage à Nouakchott, puis celle du président de la CAF, Issa Hayatou. L’ONG a également formé plusieurs jeunes filles et jeunes garçons aux métiers artistiques (dessins, peintures, décoration, couture, etc.). ASPOM a aussi organisé deux foires internationales sur les énergies renouvelables à Nouakchott et participé activement pour l’allègement de la dette au début des années 2000.


Sa présidente, Mme Sidhe Mint Yenge, a participé à plusieurs rencontres régionales, sous-régionales et internationales. Elle a rencontré plusieurs grands dirigeants de ce monde, dont les présidents Macky Sall du Sénégal, Ibrahima Boubacar Keïta du Mali, Mahamadou Issoufou du Niger, Thabo Mbeki d’Afrique du Sud, l’ancien président du Burundi Pierre Buyoya, le Secrétaire général de l’ONU, Anthony Guiterez, l’Emir de l’Emirat des Arabes Unis, Cheikkh Zayed Ben Sultant Ali Nahiyan, pour ne citer que ceux –là.


Mme Siyda Mint Yenge est membre active de la Plateforme de la société civile mauritanienne. Elle est vice-présidente du Réseau africain des énergies renouvelables. Elle a drainé plusieurs financements pour la Mauritanie, dont le projet lait avec l’Union européenne et un projet allemand de près de 3 millions de dollars US qui a été finalement délocalisé.


La Mauritanie D’Abord est une initiative citoyenne créée en 2014 et qui dispose de plusieurs plateformes numériques à travers lesquelles ses membres échangent. Elle compte plusieurs centaines d’adhérents et elle est implantée dans toutes les régions du pays.


ASPOM et Mauritanie D’Abord ont initié plusieurs activités dont les plus récentes sont celle organisée dans le cadre du Réseau agropastoral mondial des femmes nomades, représenté par Mme Sidhe et qui a participé en 2020 au Sommet de l’Union Africaine à Addis-Abeba. Elle y a mené un fort plaidoyer en faveur des femmes nomades pour l’égalité des sexes et l’autonomisation.


Les deux organismes ont également initié, avec l’appui de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) plusieurs séries de formation dans les régions dans les métiers artisanaux, le maraichage et la transformation. Ils ont mené également une campagne régionale de sensibilisation sur les droits de l’homme, à travers la caravane organisée au Guidimagha et au Hodh Echarghi en 2021.


ASPOM et Mauritanie D’Abord ont aussi organisé deux mini foires dans le domaine du tourisme local, à Atar et à Nouadhibou en 2021.

Cheikh Aïdara
















Credit photos:

Cheikh Aïdara

Akhbarnouadhibou

Jeunes talents




يتم التشغيل بواسطة Blogger.