Nouadhibou: Sitôt marié, sitôt roulé dans la farine

Akhbarnouadhibou - Un jeune expatrié revenu tout dernièrement au pays convole en justes noces avec une femme à Nouadhibou. Elle a accepté la condition de co-épouse avant la cérémonie. Passée la première semaine, le couple se rend à Nouakchott. Le jeune nouveau marié loue un appartement à Tevragh Zeïna où il reste la plupart du temps de peur que sa première épouse ne se rende compte de son second mariage.
Et lui de retirer, le lendemain à la banque, une grosse somme d'argent (vingt millions MRO !) pour acheter une maison. Il les place dans un sac sous son lit en attendant la transaction fixée au matin suivant.

Mais voici qu’à son réveil, madame n’est pas à ses côtés. Après avoir attendu un moment, il part sa recherche. Le gardien des appartements l'informe qu'il l’a vue sortir vers 4 heures du matin… avec un sac. Un sac ?? Et lui de remonter dare-dare au logis pour constater que la fille a emporté le pactole ! Son téléphone ne répond pas. Il se rend à Nouadhibou pour y apprendre qu'elle a quitté l'appartement qu'elle louait... et qu'elle lui avait donné un faux nom.

Mosy (Le Calame)
يتم التشغيل بواسطة Blogger.