شنقيتل

شنقيتل
Sahel Dév

La gestion du porc (port)artisanale de Nouadhibou !

La gestion du "porc" artisanale de Nouadhibou !


Akhbarnouadhibou - Certains de mes amis m'appelleront à peine après avoir lu le titre en me voulant me corriger : que port s´écrit avec un T et désigne une infrastructure maritime et que porc est le khanzir ! Cet animal déclaré impur par notre religion . Cet animal qui s´épanouit dans les lieux les plus infectes, les plus immondes, les plus insalubres de la planète !

Mais non, chers amis ! En ma qualité de journaliste, j´ai droit à une liberté de jouer avec le lexique. Allez faire un tour au Porc Artisanale et il ne vous faudra à peine quelques pas et à peine quelques inspirations pour vous rendre compte de l´immondice dans laquelle vous évoluez. Notre Porc artisanale est une poubelle à ciel ouvert ! La quantité de déchets qui jonche le sol est sans commune mesure ! Le Porc artisanal n´est équipé d´aucune poubelle ! Le transport du poisson se fait dans des conditions d´insalubrités moyenâgeuses. C´est à se demander s'il n'existe pas une directive obligeant le transport du poisson dans des conditions exécrables ! Les transferts de poissons se font dans des camions non frigorifiques, rompant ainsi la chaîne du froid comme je l'expliquais dans un de mes précédents articles ! 

 

Si les bureaux d e ce Porc artisanale se trouvait en Alaska, on pourrait me dire qu´ils ne sont pas présent, qu'ils ne voient pas la réalité. Mais non ! Les bureaux du Porc sont dans le Porc même !

Impossible pour la Direction de dire qu'ils ignorent dans quelles conditions infra-inhumaines se trouvent le Porc artisanal. 

 

Nouadhibou ne mérite pas d´avoir un Porc dans cet état où règne la putréfaction. Seuls des cochons, de vrais porcs seraient heureux dans cet environnement crasseux. Seuls des khnazirs se sentiraient comme chez eux ! Si nous n'étions pas un pays musulman, le Porc artisanal seraient infesté de cochons.

 

Que se passe-t-il avec les institutions internationales, telles que la GIZ, la Coopération espagnole, la Coopération japonaise et j´en passe. Des centaines de milliers d'euros investis pour ce résultat ? Et la Zone franche dans tout ça ? N´est-elle pas l'autorité en charge ? Donc ce Porc artisanal dépend . Le pire, c´est que leurs responsables osent lors de cérémonies communiquer les montants astronomiques que les institutions internationales leur offrent pour améliorer les conditions d'hygiène de ce Porc ! Mais où va tout cet argent ?  Moi, je le sais, elle va dans le Porc artisanal au lieu d'aller dans le Port artisanal !!

 

Comment ces institutions peuvent-elles fermer les yeux face à ces conditions condamnables ? Ces questions méritent des réponses ! 

 

Cessez de vous moquez de nous !

 

A suivre...

Babbah Ould Abidine
Akhbarnouadhibou 
يتم التشغيل بواسطة Blogger.