شنقيتل

شنقيتل
Sahel Dév

Festival de Ouadane / Encore une année de succès malgré l'etat de la route et la faible participation des artistes de la ville millenaire

Festival de Ouadane / Encore une année de succès malgré l'etat de la route et la faible participation des artistes de la ville millenaire


Akhbarnouadhibou - Encore une année de succès pour cette grande fierté nationale ! Un festival de retour en force ! Un festival qui a survécu au Corona virus ! Des touristes étrangers par centaines ! Ouadan a valu le deplacement et les quelques jours passés entre ses trés hospitaliers habitants.


Malheureusement, tout n'est pas que positif ! J'ai pris la route depuis Nouadhibou, 1000 kilomètres de périple, beaucoup de douâas pour arriver sain et sauf à destination. Un stress et une angoisse incontrôlables durant tout le trajet. Je parlais de fierté nationale pour le festival(malgré le nombre gigantesque de "poétes"participants et non controlés sur la tribune et de la trés limite participation des artistes de Ouadane!), je parlerai de honte nationale pour l´état de nos routes. 


Comment pouvons-nous avoir des routes dans cet état d´abandon à l´aube de 2022 ! Des routes qui menent vers des cités lumieres (Ouadan et Chinguitti , et de l'autre coté Oualata et Tichitt) abandonées a leur sort depuis la proclamation de la république!


La route Nouadhibou-Nouakchott est désastreuse, la route Nouakchott-Atar est pitoyable, la route Atar-Chinguitti-Ouadane est lamentable ! Combien de voitures en panne sur le bas-côté de la route ! Un gendarme me dit sur 40 km la piste est mauvaise, après 40 km la piste est bonne. NON ! Ou la route est bonne du point de départ jusqu´au point d'arrivée ou la route est mauvaise ! 


La demi-mesure n´existe pas lorsque l'on parle de l'infrastructure routière d'un pays ! Je ne suis pas économiste, mais il serait intéressant de connaître les répercussions de l´état de nos routes sur le PIB national ! Combien d´heures de perdues sur les routes à cause de leur état ? Comment peut-on prétendre développer un pays avec une infrastructure routière aussi défaillante ? Certains tronçons en terre entre Atar et Ouadane sont beaucoup mieux que n´importe quel tronçon asphalté Nouadhibou-Nouakchott !


A qui profite le crime ? C´est la question pertinente ! Une route en mauvaise état, une route que se détériore souvent, c´est une route rentable pour les poches de son constructeur et de l´entreprise en charge de la maintenance du réseau routier ! Ne cherchez pas plus loin ! C´est la seule raison qui explique l´état désastreux de nos routes ! Nos politiciens  s'ils se déplacent en avion, ce n´est pas leur problème ,car en air il n'y a ni de trous, ni de secousse et moins surtout de poussiere.


Nous ne méritons pas ce traitement ! A chaque croisement avec un poids-lourd, on remercie Dieu d´être en vie ! A chaque trou, c´est-à-dire à chaque instant, on remercie Dieu que la roue n'ait pas éclaté et on prie Dieu pour que Khalil notre confrère qui nous prend avec lui dans sa petite Ford ne perde pas le contrôle du véhicule ! 


Nous méritons de voyager dans des routes sûres ! Des routes sans secousses ! Nous méritons de pouvoir faire une petite sieste en toute tranquillité ! Mais non ! Quelqu´un de peu scrupuleux a décidé que chaque voyage serait un cauchemar pour le peuple, que chaque voyage est une roulette russe ! Nous croisons avec envie les Land Cruiser ou Toyota Hilux qui roulent en toute quiétude et à grande vitesse ! Oui, mais des voiture à minimum 12 millions MRO, faites pour des conditions extrêmes ! Ces conditions extrêmes ne devraient pas caractériser nos routes ! Les conditions extrêmes, c´est brousse, le hors-piste dans le désert ! Pas une route qui relie la capitale économique à la capitale administrative. 

Mais jusqu'où ira-t-on dans la corruption et la negligence de la chose public qui mènent notre quotidient ?


Ce business juteux de la maintenance du réseau routier semble malheureusement avoir de beaux jours devant lui. Si nous n´avons rien fait en 20 ans, que pouvons-nous espérer pour les 20 prochaines années ?

Babbah Weld Abidine
  Akhbarnouadhibou
يتم التشغيل بواسطة Blogger.